Rechercher

Les vélos à assistance électrique (VAE) sont-ils l’avenir des déplacements urbains ?

Vous habitez en ville ou proche banlieue et vous vous demandez si vous devez investir dans un vélo électrique ? Voici de quoi vous éclairer sur ce nouveau mode de transport.

Le vélo électrique est plus rapide que la voiture en ville et c’est un moyen de transport parmi les plus écoresponsables. Pour palier à son prix encore élevé l’État a mis en place des primes à l'achat.


Le vélo électrique plus rapide et plus écologique


Les vélos à assistance électrique sont en plein essor depuis ces dernières années. Équipé d’un moteur électrique et d’une batterie rechargeable, le vélo électrique représente une alternative idéale à la voiture.


En effet, l’aide au pédalage fournie par le moteur permet d’atteindre une vitesse moyenne de 19km/h dans un contexte urbain. Alors que pour la voiture, on parle de 18km/h, 17km/h pour un bus et 15km/h pour un vélo classique. Seuls les scooters et les motos sont plus rapides avec une vitesse moyenne de 20km/h.


De plus, le moteur ne fournit une aide qu’à partir du moment où le cycliste pédale. Cela permet au vélo électrique de se placer parmi les moyens de transport les plus écoresponsables juste derrière les vélos classiques.





Une faible empreinte carbone


Avec une consommation moyenne de 1kWh pour un trajet de 100km, cela revient à dix centimes d’euro.


C’est huit fois moins qu’un scooter et soixante-dix fois moins qu’une voiture. Le vélo à assistance électrique (VAE) se montre innovant et respectueux de l’environnement. C’est pourquoi son utilisation pour des déplacements réguliers est à promouvoir. En effet, cela contribuerait à la réduction de la pollution de l’environnement. Grâce à l’assistance du moteur, ces deux roues exigent moins d’efforts que les vélos classiques. Qui plus est, les vélos électriques restent une pratique sportive modérée et idéale pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.


Des aides pour contrer son prix encore élevé


Seul son prix élevé constitue un frein pour les consommateurs. L’État a donc mis en place une aide pouvant aller jusqu’à 200 euros sous certaines conditions, pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf. Il devient alors légitime de s’interroger sur l’importance des vélos électriques dans les moyens de transport futurs respectueux de l’environnement qui permettront de sauver les villes de la pollution.


Investir dans un vélo électrique est donc un bon investissement sur le long terme pour ceux qui se déplacent beaucoup et veulent utiliser leur vélo pour aller au travail sans voiture et sans polluer.